philosophie

.

À l'ère Romantique, la philosophie place la nature comme l’incarnation de Dieu et le paysage devient un état d’âme.

 

À l'ère Post-Moderne, la philosophie développe l’utopie de recycler l’abandonné, de faire sens avec ce qui n’en fait plus pour s'habituer à conserver nos choses à l’état brut en vue d'envisager sauvegarder l'état sauvage de notre monde.

.

Aujourd'hui, l'évidence philosophique ne nous amène-t-elle pas à intégrer un paradigme introspectif afin de réfléchir de façon uchronique nos intentions essentielles pour une continuité souhaitable, engendrée par nous et partagée entre nous?

.

Je constate que les peuples autochtones ont naturellement cette philosophie.

.

Autrement dit, honorer notre présent comme le passé de notre future et le future de notre passé. D’où l’importance de bien vivre ce présent, en soi, en ce moment, spontané comme l’enfant, en plein pouvoir créateur et en résonnance perpétuelle avec le vivant.

.

Je valorise une philosophie de continuité naturelle;

.

Je l’enrichie d'outils auto & co-créateurs utiles au changement de paradigme évident qu'elle propose.

.

Je la nourrie par une approche phénoménologiquelà où sujet et objet ne sont pas séparés / par une approche écologiquelà où notre nature fait école / par une approche animistelà où tout est esprit, tout est unit

.

Je la manifeste poétiquement à travers ma filiation cosmologique au clan de l'ours.

.

À travers la métaphore quelques millions d'années, je l'applique à mes diverses recherches/créations de même qu'à mon coaching de création visant à se raconter par le faire pour ultimement faire la paix avec soi-même afin d'évoluer, dans notre continuité naturelle, vers une élévation spirituelle.